Centrale vapeur : guide d’achat pour bien choisir

Votez pour ce guide

Si vous voulez faire l’achat d’une centrale vapeur mais que vous souhaitez en savoir plus sur cet objet ainsi que les critères à connaitre avant de vous lancer, alors voici le guide d’achat qu’il vous faut.

Centrale vapeur, comparatif des meilleures offres

Les meilleurs modèles de centrales vapeur

Une centrale vapeur, c’est quoi ?

Une centrale vapeur est un objet électroménager qui permet de repasser son linge à la vapeur afin de pouvoir un linge parfaitement défroissé. Bref, c’est un objet qui garantit un repassage avec une excellente finition. La centrale vapeur est composée d’un fer qui est sur une base laquelle contient l’eau. L’eau est chauffée et le fer sort la vapeur pour ainsi repasser le linge. C’est donc tout un système qui assure un repassage bien plus rapide qu’avec un fer à repasser classique.

Dans une centrale vapeur avec chaudière à pression, la vapeur est toujours produite dans la chaudière à pression, où elle est stockée jusqu’à une pression maximale dépendant de l’appareil. Une fois cette pression atteinte après la phase de chauffage, l’appareil est « prêt à démarrer » – la fonction vapeur, c’est-à-dire le transfert de vapeur de la chaudière vers les trous de sortie de la surface de repassage, peut donc être utilisée par l’utilisateur (si nécessaire).

Les températures du fer à repasser utilisées et la quantité de vapeur ajoutée par la chaudière sont indépendantes l’une de l’autre : c’est-à-dire que si le fer à repasser fonctionne à une température inférieure, il est encore possible d’ajouter beaucoup de vapeur de la chaudière, selon la manière dont l’utilisateur l’a réglée. Ceci n’est pas possible dans les centrales sans chaudières à pression, car la vapeur n’est produite que dans la semelle du fer à repasser, de sorte qu’aucune vapeur ne peut être produite lors du repassage à basse température.

Dans les centrales à vapeur sans chaudière à pression, la vapeur n’est pas générée dans la chaudière mais sur la sole du fer. L’eau de la chaudière n’est pompée que vers le fer à repasser, où elle est chauffée puis évaporée. Et cela signifie que vous pouvez repasser à des températures plus basses (si l’appareil respectif l’offre, la plupart n’offrent la fonction vapeur qu’à partir du deuxième niveau de température), mais alors vous – au moins dans cette plage de température – devez malheureusement renoncer aux avantages du repassage à vapeur !

A titre d’exception, il convient de mentionner qu’il existe également des appareils qui sont équipés d’une chaudière, mais qui n’accumulent pas de pression avec celle-ci. Dans ce cas, la chaudière ne sert qu’à produire de la vapeur, qui est ensuite transmise directement au fer à repasser.

Bien choisir sa centrale vapeur

Il y a beaucoup de critères dans la fiche technique d’une centrale vapeur. Vous allez voir ici les principaux.

Capacité du réservoir : Vous allez pouvoir mettre un certain volume d’eau dans votre centrale, après quoi il vous faudra la remplir à nouveau pour continuer à l’utiliser.

Puissance : Il s’agit de la puissance de la vapeur qui est exercée sur le linge. Je vous recommande de prendre une centrale vapeur avec une puissance élevée, cela assurera ainsi un repassage vraiment efficace.

Temps de chauffage : La centrale vapeur va mettre plus ou moins de temps à chauffer et donc à être opérationnelle. Certaines vont chauffer l’eau plus vite. Notez que sur certains modèles vous pouvez remplir le réservoir tout en continuant d’utiliser votre appareil, ce qui est un confort non négligeable.

Pour l’entretien et le nettoyage des centrales à vapeur, un point en particulier joue un rôle important : la qualité de l’eau. La situation ici est similaire à celle des lave-vaisselle, lave-linge et autres appareils ménagers qui utilisent l’eau du robinet : la qualité de l’eau est principalement influencée par la dureté de l’eau utilisée.

Plus l’eau est dense, plus elle contient de chaux, plus il est important d’assurer une protection efficace. Ici, les fabricants ont pris de bonnes précautions : presque tous les appareils sont équipés d’un système anti-calcaire qui donne à l’eau la valeur pH souhaitée. La chaux qui en résulte est collectée dans un collecteur de chaux et doit être éliminée régulièrement.

Si le collecteur de chaux est plein, cela est généralement indiqué par une lampe témoin, et on peut alors simplement rincer le collecteur de chaux et l’insérer à nouveau.

Pour la sécurité de l’utilisateur, on utilise la fonction « coupure automatique de sécurité », qui n’est pas encore disponible pour tous les appareils. Cette fonction arrête automatiquement la centrale à vapeur (après un certain nombre de minutes, selon l’appareil) lorsqu’elle se trouve sur la semelle ou à la verticale et n’est pas utilisée (c’est-à-dire que la touche vapeur n’est pas enfoncée).

La première chose à mentionner ici est le repassage à sec normal, c’est-à-dire le repassage sans vapeur. Tous les modèles de notre tableau comparatif offrent cette fonction, bien entendu, qui n’est pas différente, puisque la vapeur n’est guidée à travers les points de sortie de la semelle de repassage qu’en appuyant sur un commutateur vapeur.

De plus, tous les appareils ont d’autres fonctions qui vous permettent de vous familiariser avec le matériel de repassage :

Cette fonction vous permet de régler la température en fonction du repassage, comme vous l’avez toujours fait pour le repassage à sec. La soie ou le coton pur doivent être repassés à des températures différentes de celles du lin ou du coton avec des pièces en plastique.

Il y a généralement un bouton rotatif pour cette fonction. Ici, vous pouvez choisir entre 0 et un réglage maximum, que vous trouverez dans notre tableau comparatif sous la propriété « Sortie vapeur max. permanente ».

La spécification « 120 g/min » signifie que la centrale est réglée sur un débit permanent de 120 grammes de vapeur par minute – bien sûr seulement tant que le bouton vapeur est maintenu enfoncé.

La fonction d’impulsion de vapeur signifie qu’une impulsion de vapeur spécifique peut être délivrée par un bouton spécial sur la poignée du fer à repasser, qui est guidé à travers quelques trous de sortie à l’extrémité de l’appareil.

Dans ce cas, une quantité considérablement plus importante de vapeur est libérée en un seul coup – généralement jusqu’à trois fois la quantité maximale de vapeur permanente.

Cette fonction permet de repasser ou de lisser des textiles suspendus, par exemple des vestes ou des pantalons, dont les plis ne peuvent pas être « éliminés » facilement. La condition préalable est que le fer à repasser soit tenu verticalement et ne touche pas directement le tissu, car il s’agit d’un « dépôt de vapeur » : la vapeur très chaude provoque le « froissement » des textures sensibles et ne nécessite pas la pression mécanique de la semelle.

Entre-temps, le marché de l’électroménager propose également des lisseurs à vapeur verticaux, qui ne nécessitent pas de fer à repasser et qui sont utilisés exclusivement pour cette seule fonction de repassage à la vapeur.

Quel prix moyen pour une centrale vapeur pas cher ?

Bien qu’il existe des modèles de centrale vapeur vraiment pas cher (dans les 60 euros) il est vivement recommandé d’investir au moins dans les 100 euros pour avoir un modèle de qualité. Gardez en mémoire que c’est un appareil que vous allez garder plusieurs années et que si vous prenez un bon modèle, le gain de temps n’en sera que plus grand.

Conclusion

La centrale vapeur tend à de plus en plus remplacer le fer à repasser classique dans les foyers. Et pour cause, en plus d’être un gain de temps impressionnant, il offre une qualité de repassage qui n’est plus à présenter.

DE NOMBREUSES PROMOTIONS SUR UNE SELECTION DE PRODUITSCLIQUEZ-ICI